2.3. 04/02/2021 SOUS RESERVE: "REMORQUES"

Description

 

La projection de "Remorques" fait suite à la conférence de Monsieur Grégory LE BRIS du 28 janvier 2021 consacrée au tournage du film de 1939 à 1941.Rappelons-en les circonstances: après une période d'incertitude liée à la difficulté d'adapter le roman de Roger Vercel, et le choix final de Jacques Prevert pour l'élaboration du scénario et des dialogues, Jean Grémillon peut enfin commencer le tournage à Brest en juillet 1939, ainsi que sur la plage du "Vougot" à Guisseny où se déroule la scène centrale du film: Michèle Morgan, retenue par un autre tournage (Les musiciens du ciel, de Georges Lacombe) n'a pu se libérer que pendant trois jours pour ces scènes d'extérieur. De retour à Paris en août 1939, l'équipe du film peut commencer le tournage des scènes d'intérieur aux studios de Billancourt, vite interrompu début septembre par l'entrée en guerre de la France: Jean Gabin et Jean Grémillon sont mobilisés... Le tournage reprend pourtant pendant quelques semaines en avril 1940 grâce aux autorisations et permissions spéciales accordées aux participants. Mais en mai c'est l'offensive allemande, la "guerre-éclair" et tout s'arrête à nouveau: la défaite, l'armistice de 1940, puis l'occupation de Brest par les allemands rendent impossible le tournage des scènes en mer et celles-ci seront finalement réalisées... en studio avec des maquettes de bateaux! Le producteur Joseph Lucachevitch a gagné les Etats Unis alors que l'assistant Louis Daquin et le monteur Marcel Cravenne se replient dans le sud de la France en emportant les bobines déjà tournées. Jean Grémillon, démobilisé, obtient au printemps et à l'été 1941 l'autorisation de terminer le tournage dans les studios de Billancourt: Jean Gabin et Michèle Morgan ont entre temps quitté la France pour les Etats Unis, nécessitant la suppression de certaines scènes prévues au scénario initial. Le tournage s'achève enfin en septembre 1941, avec le montage des bobines préservées ici et là. Le film peut être présenté au public le 27 novembre 1941. Malgré certaines ellipses du montage dues aux scènes supprimées, malgré des scènes de mer où la reconstitution en bassin avec maquettes et parfois trop visible, c'est l'un des grands films de cette période de guerre. Avec "Remorques" puis "Lumière d'été" Jean Grémillon est un réalisateur moins connu et pourtant tout aussi essentiel que Carné ou Renoir.

Détail
Lieu
Le Club
Durée
02h00
Session
  • le 04/02/2021 14h30
Prix
5 €
Nombre de places
200